Anne Herbelet/ février 17, 2019/ Bien-être, Coaching, Développement Personnel, Motivation, Organisation, Time-Management/ 0 comments

Ah le stress, la maladie du siècle ! Ce stress qui, si on le laisse prendre le pas sur le reste, nous entraîne dans des spirales infernales de mal-être, de coups de mou, de déprime, de dépression, et pire encore, de burn-out…

Aujourd’hui, par ce beau dimanche ensoleillé, je vous dévoile quelques techniques de gestion du stress, que j’ai personnellement testées !

Mais, le stress, ça vient d’où en fait ?

Le stress n’est pas que négatif ! C’est la première chose à comprendre. A l’origine, il y a bien des milliers d’années, ce bon vieux stress était même nécessaire à notre survie, nous permettant d’être toujours en alerte. A l’époque, cela s’appelait l’instinct de survie, notre cerveau se mettait lui même en position de « fight or flight » (lutter ou s’enfuir) et il n’y a qu’un pas à franchir pour conclure que sans stress, il n’y aurait plus d’espèce humaine ! Oui, oui, je sais, conclusion hâtive certes, mais il faut juste considérer que tout n’est pas noir ou blanc lorsqu’on aborde le sujet.

Le stress est en fait une manifestation de nos réactions face à notre environnement et les causes en sont multiples.

Prenons l’exemple d’une promotion. Gravir des échelons pour arriver à un poste que l’on convoite depuis un moment, c’est stressant, n’est-ce pas ? Une fois le précieux sésame de la promotion obtenu, serons-nous à la hauteur ? Avons-nous toutes les compétences ? Ne sommes-nous pas un imposteur ? (je reviendrai plus longuement sur ce syndrome de l’imposteur lors d’un futur article). Tous ces facteurs nous stressent, mais au bout du compte, cela nous donne la motivation et le courage de mener ce projet à terme. Donc, bon stress finalement !

Lorsqu’on devient parent la première fois, quelle joie indicible de tenir ce petit braillard pour la première fois dans nos bras !!! Serons-nous de bons parents ? Saurons-nous transmettre les bonnes valeurs ? Serons-nous capables de le protéger, de l’aider à grandir, pour finalement le laisser partir voler de ses propres ailes ? Quel stress !

Vous voyez l’idée ? Etre stressé n’est pas un handicap, au contraire, cela peut même être un super carburant pour se dépasser, aller plus loin, et réaliser ses rêves… Accueillez le stress, mais ne le laissez pas prendre le contrôle.

Comment garder le (mauvais) stress à distance ?

Le mauvais stress se reconnait facilement lorsque les sentiments de joie, d’euphorie, d’excitation se teintent d’énervement, de frustration, de colère et de découragement.

Il a bien sûr diverses raisons, la plus commune étant le milieu professionnel dans lequel on évolue ou encore une vie personnelle qui ne semble plus aussi harmonieuse (dans ce cas, il arrive fréquemment que la vie personnelle n’ait pas réellement changé mais que nous soyons aveuglés par ce fameux mauvais stress).

Plusieurs techniques (testées et approuvées par mes soins !) sont alors à tenter…

Ne pas s’énerver à propos des choses sur lesquelles vous n’avez aucun contrôle

Je me souviens d’un jour où je devais sortir et où ma voiture a refusé obstinément de démarrer. Quelques années en arrière, je vous fiche mon billet que je serais rentrée dans une colère noire avec pour seul résultat, une augmentation de ma pression artérielle… J’ai bien senti ce jour là poindre une once d’énervement et je me suis souvenue que j’aurais beau me rouler par terre de rage, cela ne changerait rien à la situation.

Donc, on respire un grand coup et on continue sa journée en cherchant une solution si on doit absolument sortir, en s’excusant si on a rendez-vous ou en reportant au lendemain si c’est possible.

Ne pas vouloir plaire à tout le monde et ne pas tenir compte des réflexions négatives

Dans le cadre d’une soirée familiale, nous avons vu le film Ralph 2.0. Alors, oui, c’est un dessin animé, mais comme la plupart des dessins animés maintenant, il y a une bonne dose à destination des adultes que nous sommes.

Ce film est bien sûr en rapport avec internet et l’importance des réseaux sociaux dans notre vie, n’en déplaise à ceux qui persistent à croire le contraire. Le pauvre Ralph se retrouve alors face à certains commentaires haineux et s’en trouve quelque peu chamboulé jusqu’à cette phrase magique prononcée par un autre personnage du film :

« Règle nº1, ne jamais lire les commentaires. Ce n’est pas toi le problème, c’est eux. »

Ne laissez pas la perception que les autres ont de vous interférer avec la personne que vous êtes vraiment. Nous avons tous (moi la première) eu droit à des commentaires désagréables, souvent non fondés d’ailleurs, de la part de personnes que nous avons peut-être fréquenté, ou de parfaits inconnus. On ne peut pas plaire à tout le monde et ce n’est pas bien grave en fait ! Fermez la porte au stress généré par le monde extérieur, surtout s’il ne vous est pas proche.

Si vous voulez passer un bon moment et voir notre réalité sous un autre angle, n’hésitez pas :

Evacuer son mauvais stress. Par quelque manière que ce soit !

Par la méditation, par exemple. Vous saviez que j’allais vous en parler bien sûr ! Pas besoin de vous mettre en costume de yogi et de vous contorsionner pour atteindre la position du lotus cependant ! Quelques grandes respirations pour reprendre un rythme cardiaque adéquat suffiront.

Par l’écriture. Si vous ne pouvez pas dire vos 4 vérités à celui ou celle qui vous met dans un état de stress avancé, faites lui une lettre que vous brulerez par la suite. Vous aurez ainsi évacué ce que vous avez sur le cœur sans les conséquences peut-être dramatiques d’une confrontation.

Par le sport. Certains sont adeptes du sac de boxe, ce qui présente l’intérêt de « cogner » virtuellement sur le fauteur de trouble. D’autres vont faire 2 heures de fitness ou de zumba pour remplacer le stress par d’autres hormones bien plus agréables. La balade en forêt offre l’avantage de se reconnecter avec la nature dans le silence et cela suffit souvent à remettre les choses en perspective.

Par la conversation. Avoir un(e) ami(e) pour vous écouter et vous dire que tout va s’arranger est aussi une bonne technique. Les introvertis secouent la tête, je sais, je connais 😀 . La conversation est mon ultime recours quand rien n’a fonctionné !

Par la consultation d’un spécialiste. Souvent, cela fait tellement longtemps que nous sommes rongés par le stress que les techniques simples présentées plus haut se révèlent inefficaces. Elle peuvent même être carrément aggravantes car elles ne génèrent aucune amélioration. Il est grand temps de consulter un spécialiste qui pourra vous orienter vers d’autres techniques.

Le mot de la fin

Dans tous les cas de figures, il faut relativiser, prendre du recul et ne jamais réagir à chaud. Vous vous êtes pris la tête avec l’un de vos clients, votre tendre moitié, la caissière au supermarché ??? Vous n’êtes ni le premier, ni le dernier. Respirez à fond, fermez votre ordinateur, quittez le supermarché et donnez vous quelques minutes pour vous calmer !

Le plus difficile lorsqu’on est stressé est d’analyser l’origine du stress. On se laisse alors entraîner sur cette pente glissante avec l’impression que rien ne va. On se laisse grignoter par le sentiment qu’on n’est bon à rien, que nos projets sont voués à l’échec, ou toutes autres « douceurs » générées par notre cerveau obscurci par une réalité tronquée…

Ne focalisez pas sur ce qui va de travers. Souvenez-vous plutôt des objectifs que vous avez atteints. Etait-ce facile sur le moment ? Non, bien sûr. Et pourtant vous avez réussi. Prenez le temps de voir les belles choses que vous avez accompli. Tenez un journal de réussite, vous serez surpris de voir ce que le(la) gros(se) nul(le) que vous pensez être a réussi à faire ! Et n’oubliez jamais que le secret réside dans l’équilibre, alors faites des coupures de temps en temps. Autorisez-vous le repos sans la culpabilité.

En attendant la semaine prochaine, prenez soin de vous, n’en faites pas trop et soyez fier(e) de qui vous êtes, vous le méritez !

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.