Marre d’en avoir plein la tête ? Essayez le Brain-Dump !

On cherche tous à améliorer notre productivite et notre efficacité. Pour diverses raisons d’ailleurs. Pour ma part, cela me permet d’avancer sur mes projets professionnels et d’avoir en plus le plaisir de m’octroyer des week-ends et des vacances. J’ai beau aimer (presque) tous les aspects de mon métier, je ne rechigne jamais à m’installer dans mon jardin avec un bouquin pour profiter du beau temps.

Cela n’a pas toujours été le cas… J’ai longtemps souffert d’un manque cruel d’organisation, donc ma prodcutivité était proche de zéro (par le bas…). Frustration, stress… mon cocktail habituel 😔.

Et puis, j’ai commencé à me documenter, à lire, à chercher à comprendre les causes et surtout, chercher des solutions. Et Euréka, j’en ai trouvé ! J’utilise maintenant une combinaison de techniques de gestion du temps qui me permet de réaliser mes tâches sur mon temps de travail et également de bosser sur des projets annexes que je ne pensais jamais pouvoir envisager.

La première des techniques que j’utilise me permet de mettre noir sur blanc tout ce qui me passe par la tête, mes idées, mes envies, mes objectifs, absolument tout. C’est l’objet de cet article. Selon moi, on ne peut pas envisager de gestion de ses priorités sans savoir exactement ce qui se passe dans notre cerveau !

Marre d’en avoir plein la tête ? Essayez le Brain-Dump !

Au sommaire :

  • Un brain-dump, kezako ?
  • A quoi ça sert ?
  • Comment on fait ?
  • Que met-on dans son brain-dump ?
  • Et ensuite, on en fait quoi ?

Un brain-dump, kezako ?

Un brain-dump, en traduction littérale signifie « vidange de cerveau ». Et figurez-vous que c’est exactement de cela qu’il s’agit. Bien sûr, on continue à le dire en anglais, car, ne nous voilons pas la face, c’est quand même bien plus beau !

Donc en fait, c’est très simple, cette technique permet de se vider la tête de toutes les idées parasites (ou pas) que nous trimballons constamment. Que ce soit des choses à faire qu’on a oublié de noter, ce rendez-vous que l’on doit prendre, cet appel qu’on doit passer, etc, etc, nous nous « encombrons » le cerveau de tout un tas de choses. Au final, on finit par avoir des pertes de mémoire, notre créativité s’essoufle, ne parlons même pas de résolution de problèmes ou de projets à faire avancer. Il n’y a plus de place là-haut !

Donc, on vide et on repart avec les idées bien plus claires !

À quoi ça sert ?

Cela sert surtout à reposer notre cerveau. Je suis sûre que, comme tout le monde, il vous est déjà arrivé de vous dire « il ne faut pas que j’oublie ci ou ça », « ah j’ai oublié de faire ça », etc, etc… Notre cerveau est constamment sollicité pour trouver de nouvelles idées, réfléchir à certains problèmes, peser les pour et les contre avant de prendre une décision, et bien d’autres choses encore.

De ce fait, il arrive parfois que nous le surchargions et qu’à force, il soit complètement saturé. Les expressions « se prendre la tête » et « perdre la boule » en sont un bel exemple ! La finalité du brain-dump est résumée dans son nom, il s’agit de se vider la tête. Et vu que nous ne sommes pas dans Harry Potter, nous n’avons pas la possibilité de nous sortir quoi que ce soit de la tête autrement qu’en écrivant ou dictant ce qui nous encombre l’esprit.

Il ne faut pas chercher dans cette technique autre chose que ce qui est clairement établi dans son nom. Un brain-dump, ça sert à se vider la tête !

Comment on fait ?

Certains utilisent un dictaphone, d’autres, un bloc et un crayon. Il arrive certainement qu’il y en ait aussi qui utilise des feuilles volantes. J’y suis farouchement opposée ! Le but du brain-dump est bien de se vider la tête, mais également de pouvoir trier ses idées, planifier certaines choses, en organiser d’autres, etc. C’est pourquoi, selon moi, il faut un cahier, un bloc ou un carnet mais en aucun cas un support destiné à être perdu ou jeté par inadvertance.

Une fois trouvé son support préféré et son stylo favori, on se pose tranquillement au calme, dans la mesure du possible dans un endroit où on ne va pas vous déranger et on laisse guider ses pensées guider son stylo. Il est important de ne rien forcer, il faut que les pensées viennent spontanément, donc ne cherchez pas de sens ni d’ordre, cela risque de bloquer le processus. Il s’agit vraiment de laisser les pensées venir comme bon leur semble.

Que met-on dans son brain-dump ?

Tout, absolument tout ce qui vous passe par la tête !

De l’idée que vous n’arrêtez pas de faire tourner en boucle de peur de l’oublier à la liste de vos courses. Vraiment tout ! Il n’y a pas d’ordre, pas d’organisation, pas de tri à faire.

Il faut laisser le flot de vos pensées guider votre main sur votre cahier. Je sais que cela peut sembler un peu « bizarre » de prime abord, mais je vous assure qu’une fois que vous serez lancé, rien ne pourra vous arrêter et vous allez noircir des pages de votre cahier !

Idéalement, on fait un brain-dump par semaine, dans la mesure du possible au calme de votre chez-vous et à un moment où conjoint et enfants ne viendront pas vous déranger 😉.

Je vous ai préparé une liste des déclencheurs de brain-dump que vous pouvez télécharger ci-dessous.

⬇️⬇️⬇️

Marre d’en avoir plein la tête ? Essayez le Brain-Dump !

Le Brain-Dump

Et ensuite, on en fait quoi ?

Ensuite, on fait le tri !

Vous verrez qu’il y a vraiment de tout dans votre tête (au cas où vous ne le sauriez pas encore) ! Donc, une fois votre « vidange » terminée, vous allez relire ce que vous avez écrit et vous allez décider quoi en faire.

Vous pouvez planifier certaines choses, organiser d’autres et en oublier d’autres encore. C’est à vous de décider.

Par exemple, si vous avez trouvé des projets intéressants sur votre cahier, vous pouvez les transformer en objectifs (SMART bien sûr).

Ou encore, vous avez peut-être des rendez-vous à prendre et des appels téléphoniques à passer. Programmez-les. Dites vous « je prends tous mes rendez-vous lundi matin », ou « je vais passer un coup de fil à tante Huguette mardi soir ». Et notez-le dans votre agenda ! Sinon, vous allez retrouver ces pensées dans votre prochain brain-dump !!!

Anatomie d'un Business Plan


Le brain-dump, un incontournable !

Le brain-dump, bien que son nom paraisse un peu barbare, est selon moi, la clé de voûte de la gestion du temps. C’est en effet à partir de toutes ces idées qu’on va noter que vont naître nos meilleurs projets. Une idée, une fois écrite noir sur blanc devient vite un objectif si on veut bien s’en donner les moyens…

Votre cerveau, de son côté, a besoin de se ressourcer, de recharger ses batteries pour vous fournir toujours plus de bonnes idées. C’est pour cela qu’il ne faut pas l’encombrer inutilement. Tout comme vos classeurs que vous videz une fois dans l’année pour archiver vos documents, votre cerveau a besoin d’espace pour être aussi performant que vous le souhaitez.

Alors, armez-vous de votre carnet, bloc ou cahier 📓 (pas feuilles volantes hein, je vous ai dit pourquoi !), votre stylo 🖋 et libérez votre tête 🧘🏻‍♀️!

Jusqu’à la prochaine fois, portez-vous bien !

close
Marre d’en avoir plein la tête ? Essayez le Brain-Dump !