Anne Herbelet/ août 31, 2018/ Bien-être, Coaching, Développement Personnel, Motivation/ 0 comments

On connait tous l’expression « La musique adoucit les mœurs » ! Mais avez-vous déjà constaté le pouvoir de la musique par vous-même ?

La musique, sur moi, a toujours un effet bénéfique. Elle m’apaise, me motive, me console, m’accompagne dans toutes mes émotions. Ecoutez ou ré-écoutez ça, frissons assurés !

 

La vie est faite, de bons moments, de moments de joie indescriptible, de bof, de pas terrible, et la musique a toujours joué un rôle important dans ma vie. Mon pire regret est de ne pas savoir chanter (je sais que tous ceux qui me connaissent confirment que je pourrais même décoller le carrelage de la salle de bain si je pousse la chansonnette sous la douche !!! Enfin bref ! ce n’est pas l’objet du débat !)

Toujours est-il que peu importe ce que je fais, il me FAUT de la musique ! Alors, bien sûr, parfois il faut malheureusement faire sans, mais voici les moments où je ne peux vraiment pas m’en passer :

  • Quand je fais du sport

Si, si ça m’arrive m’enfin ! Donc bien sûr, ce n’est pas la compilation des slows des années 90 ! Pour

le sport, il faut du rythme, quelque chose qui me pousse à aller plus loin et plus longtemps.

  • Quand je médite

La musique calme mon esprit et si besoin, me donne un moyen de focaliser mon attention (oui, oui, j’ai toujours les rouages en mouvement 😉 ) et m’empêche de m’éparpiller dans toutes les directions.

  • Quand j’écris

C’est sans appel, le plaisir d’écrire est décuplé avec de la zic dans la pièce ! Comme vous vous en doutez, au moment où j’écris ces lignes, j’ai du son ! Allez, j’ai pas peur du jugement, j’assume ! Voilà ce que j’écoute à cet instant précis !

  • Quand je fais le ménage (!)

Ne nous voilons pas la face, c’est pas truc le plus fun qu’on ait à faire hein ? Alors s’il fallait se contenter de se faire bercer par les hurlements de l’aspirateur, ça serait encore pire !

  • Quand je suis en voiture

Alors si je suis seule, ma voiture n’ayant pas de carrelage à décoller, je me permets de faire des vocalises !!!! Et vous savez quoi ? J’adoooooore ça ! En fait, si je ne chante pas en public, ce n’est pas parce que j’ai honte, mais seulement parce que je ne veux pas imposer à mes compatriotes la torture de m’écouter !

Allez,

je vais vous raconter une petite anecdote… Il y a peut-être une vingtaine d’années, ma sœur, Sylvie (je suis sûre que là où tu es mon ange, tu te marres encore en pensant à cette histoire…), nous avions fait un karaoké en duo sur « Pourvu qu’elles soient douces de Mylène Farmer » (oui je sais, quand on chante comme une casserole, vaut mieux éviter Mylène Farmer !) et figurez-vous que mon acolyte faisait du play-back !! Je dis toujours que si nous n’avions pas porté des shorts aussi courts, le public nous aurait jeté des tomates ! Moralité : quand ta voix rappelle des ongles sur un tableau, porte un short !!!!!

  • Quand je suis triste

Avez-vous déjà remarqué que parfois on a le cœur si lourd que même les larmes ne sortent pas ? Cela m’arrive parfois de me sentir si oppressé par des émotions que j’ai l’impression que je vais manquer d’air si je ne peux pas les extérioriser. Alors bien sûr, il y a la bonne vieille technique du cri, mais ce n’est pas toujours la solution idéale, surtout si on n’est pas seul ! Donc, la musique vient à mon secours et m’aide à surmonter le mauvais moment.

 

Enfin bref,

 

Tout ça pour vous dire que si la musique ne fait pas vraiment partie de votre vie, je vous invite à la laisser entrer dans votre cœur, le bien-être que vous allez en retirer n’a pas d’égal, c’est promis !

Jusqu’à la prochaine fois, prenez soin de vous,


Also published on Medium.

Share this Post

Leave a Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.