Bien préparer son entretien d'embauche

Nous sommes tous confrontés, un jour ou l’autre, à la recherche d’emploi et l’exercice délicat de l’entretien d’embauche.

En y réfléchissant un peu, cela s’apparente à un entretien avec un nouveau client ! 

Dans cet article, je vous donne les différentes étapes pour bien se préparer à son entretien d’embauche.

Cela ne veut pas forcément dire que vous ferez mouche à tous les coups, mais vous augmenterez drastiquement vos chances par rapport à un candidat non préparé.

Entretien d’embauche : bien se préparer

Au sommaire :

  • Faire des recherches approfondies sur l’entreprise visée
  • Analyser le poste proposé
  • Réfléchir à la valeur ajoutée qu’on va apporter
  • Préparer des questions à poser au recruteur
  • Ne pas négliger l’email de remerciement
  • Relancer le recruteur

1 – Faire des recherches approfondies sur l’entreprise visée

Par expérience, je peux vous dire que l’improvisation lors d’un entretien d’embauche se remarque, mais vraiment ! Comme le nez au milieu de la figure en fait ! 

Donc la règle n°1 pour bien se préparer est de faire des recherches sur l’entreprise que vous allez rencontrer. Si vous avez le nom de la personne qui va vous recevoir, n’hésitez pas à la « Googler » car il y a fort à parier votre employeur potentiel aura fait de même. À ce sujet, soyez très prudent sur ce que vous mettez sur vos réseaux sociaux… J’y reviendrai lors d’un prochain article.

Pour ce qui est des recherches, renseignez-vous sur l’activité, les produits, les clients, les données financières, tout ce que vous pourrez trouver en ligne. Faites un petit tour sur le site Glassdoor, certaines entreprises y sont référencées et c’est toujours intéressant de voir ce qu’en disent les anciens employés.

Des vidéos sur Youtube, ça vous tente ?

Abonnez-vous en cliquant sur le lien ou l’image.

2 – Analyser le poste convoité

Pour attirer les talents, il arrive que les recruteurs rivalisent de créativité dans les titres de postes à pourvoir. Ne vous laissez pas séduire sans chercher un peu plus loin ! 

Lisez et relisez attentivement la description de l’offre pour bien comprendre ce dont il s’agit. Cela vous permettra de vous assurer que vous avez les compétences, les connaissances et l’expérience requise pour remplir les critères demandés. 

De plus, vous serez à même de répondre aux questions du recruteur sans trop vous creuser la cervelle ! 

Il n’y a rien de plus déstabilisant que de ne pas être préparé aux questions que l’on va poser en rapport avec les exigences du poste, donc ne lésinez pas sur l’analyse !

3 – Réfléchir à la valeur ajoutée que vous allez apporter

C’est l’étape qui suit l’analyse du poste convoité. En effet, c’est à ce moment-là que vous pouvez réfléchir sur ce que vos compétences et votre expérience vont apporter de concret à l’entreprise que vous avez dans le viseur.

Pensez aux arguments que vous allez défendre avant votre entretien d’embauche, cela vous permettra de ne pas improviser. Comme je vous l’ai déjà dit, les rendez-vous importants en mode freestyle, ce n’est vraiment pas mon truc ! 

C’est aussi lors de cette étape que vous pouvez penser à ce qui vous différencie de vos concurrents. Avez-vous une connaissance particulière du marché, parlez-vous une langue étrangère, avez-vous une expérience, un hobby, une passion qui pourrait intéresser votre interlocuteur ? Trouvez vos points différenciants et pensez à les mettre en avant. Bien sûr, ne jetez pas toutes vos passions au visage de votre recruteur, mais trouvez des éléments pertinents par rapport au poste.

N’oubliez pas qu’au delà de votre formation et de votre expérience professionnelle, les entreprises sont de plus en plus à la recherche de profils atypiques qui sauront les persuader par leur personnalité. 

4 – Préparer des questions à poser au recruteur

Sans nécessairement attaquer par le salaire ou les RTT, vous aurez des questions à poser sur le poste, sur l’entreprise, sur les compétences attendues.

Tout ne sera pas limpide à la lecture de l’annonce ou en allant visiter le site web de l’entreprise. Préparez quelques questions. Cela vous permettra déjà d’avoir des réponses et aussi de montrer au recruteur que vous avez fait des recherches et que vous n’êtes pas là en touriste.

Le jour de l’entretien : prévoyez un peu d’avance pour ne pas arriver à la dernière minute, ou pire encore, en retard, essouflé et à la limite du présentable ! Idéalement une quinzaine de minutes avant pour avoir le temps de vous poser et de rassembler vos idées avant de convaincre votre futur employeur que sa pire erreur serait de ne pas vous embaucher !

5 – Ne pas négliger l’email de remerciement

L’entretien est terminé, vous avez un premier ressenti, des premières impressions, il est important de penser à remercier le recruteur de vous avoir reçu.

Il n’est pas utile d’en faire des tonnes, mais un email le remerciant et lui confirmant que vous êtes toujours intéressé par le poste proposé peut parfois faire la différence par rapport à un autre candidat.

De même, si après-coup, vous vous rendez compte que l’entreprise ou le poste ne correspond pas à vos attentes, dites-le. Dans tous les cas, la communication est la clé de tout, donc n’oubliez pas cette étape.

6 – Relancer le recruteur

Il arrive parfois que vous ayez à rappeler le recruteur car vous attendez désespérément que votre téléphone sonne ou vous vérifiez vos emails toutes les 2 minutes…

Durant l’entretien ou même dans le corps de l’annonce, vous avez peut-être lu une indication sur le délai dans lequel l’entreprise veut recruter. Si ce délai est dépassé, prenez votre plus belle plume et écrivez au recruteur en lui demandant le statut de votre candidature. De même, si on vous a promis une réponse sous 10 jours et que vous n’avez pas de nouvelles, prenez votre plus belle plume !

Dans le cas où votre candidature n’a pas été retenue, demandez pourquoi. Si l’entreprise a trouvé un autre candidat avec plus de compétences ou plus d’expérience, il n’y a rien à faire. En revanche, si le recruteur devait vous dire que vous n’avez pas été assez convaincant, vous pourrez utiliser cette leçon pour améliorer vos futurs entretiens.

Dans tous les cas, ne vous blâmez pas, il se peut également que le poste ne soit pas fait pour vous et que cela soit finalement un mal pour un bien. Ne vous découragez surtout pas !

Bien préparer son entretien d'embauche

Ce qu’il faut retenir de cet article :

L’entretien d’embauche n’est pas quelque chose qui s’improvise. Que ce soit pour convaincre un employeur potentiel ou un client potentiel, l’approche reste la même et se prépare en : 

– analysant l’entreprise

– étudiant le poste convoité

– préparant ses arguments

– posant des questions

– remerciant le recruteur ou le prospect pour son temps

– relançant au besoin.

Et quelle que soit l’issue de l’entretien, il ne faut jamais se blâmer ni se décourager.

Besoin de coaching, de conseil ou de préparation ? Contactez-moi, c’est mon métier !

➡️ À lire ou à regarder sur le thème Management :

 Les incontournables d’un profil LinkedIn

 5 soft skills indispensables en 2021

close
Inscrivez-vous et recevez l'accès aux ressources gratuites réservées aux abonnés ! Bienvenue 😊 !